Incendies

 » Un plus un, ça peut faire un ?  »

Entre mère et fille, une sortie à la piscine municipale qui réactive le passé enfoui de l’une et inconnu de l’autre. Une voix, un tatouage… le silence puis la mort de la mère… Ainsi commence Incendies. 

Au décès de leur mère, Jeanne et Simon se voient remettre par le notaire ami de la famille, chacun une lettre destinée l’une au père (qu’ils croient mort) et l’autre au frère (dont ils ignoraient l’existence). Chacun avec ses émotions,  le frère et la soeur vont à la rencontre du passé de leur mère. Ils se retrouvent à la fin et découvrent le secret de celle-ci lourdement gardé tout au long de sa vie. Incendies navigue entre flash-back et instants présents.

L’ambiance est tout de suite pesante et intrigante. Le spectateur sent qu’il va passer un moment intense. Aucun parti pris, belle performance des acteurs et du réalisateur. A voir quand on a le moral au beau fixe sous peine de sombrer dans la pénombre des émotions. En version dvd, les bonus sont incontournables.

Incendies est l’adaptation cinématographique du réalisateur québécois Denis Villeneuve, de la pièce homonyme de Wajdi Mouawad. Ce dernier l’a écrite suite à sa rencontre avec Souha Bechara. Militante libanaise pendant la guerre civile, elle a été incarcérée pendant dix ans dans la prison clandestine de Khiam au Sud-Liban, suite à sa tentative d’assassinat d’Antoine Lahad, chef des milices chrétiennes. Incendies est le second volet de la tétralogie Le sang des promesses de Wajdi Mouawad.

Publicités

Commentissimi

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s