Rue de la soif ou le récit d’un ivrogne

rue-de-la-soifRecueil du récit d’un amoureux de la bouteille et surtout de son contenu, à la recherche d’un autre inconnu de la beuverie nommé Le Baron, « Rue de la soif » emmène son lecteur au gré des tribulations de l’Ivrogne (personnage principal dont l’auteur respectera l’anonymat). Epopée burlesque et rocambolesque, une course poétique entraine le Buveur au fil des pages, et des verres à tenter de résoudre une chasse aux trésors. Qui est ce fantasmagorique Baron qui lui échappe sans cesse ? La recherche d’un trench-coat pris pour un autre… Un élixir à découvrir et surtout à déguster, le vespétro vaut-il la quête du héros ? L’auteur joue et s’amuse avec les mots comme les alcooliques avec la bouteille : jusqu’à plus soif !

Je me suis trouvée embarquée mais jamais saoulée, dans cette poésie à la douce ivresse, à dévorer ce petit bouquin. Mine de rien, mine de crayon, Michel Lebrun nous balade et nous tient en haleine jusqu’au bout de ses péripéties de beuverie à l’humour décalé. Jeux de mots, douceur de vivre, nous suivons notre Buveur au fil de l’eau ou d’autres breuvages.

A lire sans modération.

Michel Cade, alias Michel Lebrun, a emprunté de nombreux pseudonymes au cours de sa carrière très prolifique.

 

Publicités

One Reply to “Rue de la soif ou le récit d’un ivrogne”

Commentissimi

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s