Où fallait-il être samedi 14 janvier au soir ?

Au concert d’Imany au Théâtre de Sénart bien sûr… c’était le lieu où il fallait être samedi soir. Une belle rencontre entre l’artiste et le public. Une présentation toute en simplicité et hautement artistique de son dernier album, le récital d’Imany a séduit la salle pourtant longue à se mettre dans l’ambiance. Le public du Théâtre de Sénart a sagement attendu l’invitation de la chanteuse à se lever et à se laisser aller. Un peu coincé dans nos confortables fauteuils, nous nous sommes sans doute crus, l’espace de quelques chansons, à un récital de musique classique. Vous savez ces moments où l’on chante uniquement dans sa tête et où la réserve est de mise. Oups ! La réserve : ce n’était certainement pas au concert d’Imany qu’il fallait en faire preuve. Annonçons une salle de tous âges, un tantinet (voire plus) bobo. Ceci explique sans doute cela !!!

Salle comble, Imany – Nadia Mladjao – a un jeu de scène simple autour duquel les musiciens prennent place. Elle a la vedette et sait la partager. Et ça c’est très plaisant ! Chanteuse franco-commorienne, Imany a fait le choix de l’Anglais et nous avons aimé. Un moment intime vers la fin du concert où elle nous livre son titre « T’es beau » très émouvant, mais nous la préférons quand elle chante en Anglais, Imany. Elle a aussi une façon très à elle de se mouvoir, légèrement animale, un peu rappeuse et presqu’ en transe. Elle nous a surprises et nous avons aimé. Un spectacle, un jeu de scène et de lumière, une voix, des musiciens… tout y est dans le concert d’Imany. Même les spectateurs les plus coincés (et il y en avait croyez-moi ! Oups ! Révélation !) ont réussi à se dévergonder (c’est un bien grand mot, mais bon…). Fin de concert, « on n’a pas voulu rentrer chez nous », Imany et nous avons donc prolongé ce moment privilégié si réussi. On a aimé, apprécié, adoré même ! Cerise sur le gâteau : mon binôme de 683.fr m’a remerciée de l’avoir harcelée si longtemps pour assister avec moi à ce concert, quoi de mieux !!!

Imany site officiel

Une jolie première partie avec Saandia, accompagnée de Tim Roots Lefebvre à la guitare, voix grave et claire a trouvé son public qui a trouvé ce prologue musical trop bref. Elle a su « ambiancer » la salle avec la reprise très réussie d’All that she wants d’Ace of Base Saandia All that she wants. Une jeune artiste (petite soeur d’Imany, maintenant on sait d’où vient ce talent familial…) à découvrir et à soutenir.

img_6304

Petit article à quatre mains sur le concert d’Imany… à mon tour ! Binôme a fait preuve d’une redoutable ténacité… j’ai fini par accepter . Je vais à un concert quand j’ai adoré les dix derniers albums d’un artiste et que je connais toutes les chansons par cœur. L’entrée s’est faite rapidement, même après avoir choisi la mauvaise file (forcément)… au final pas trop de monde, et ça je préfère (ce n’est pas le POPB, non plus). Une salle à taille « humaine », entendez  et comprenez ce que vous voulez. Nous étions bien placées, grâce à l’intuition de Binôme… derrière un couple de papy et mamie, qui a commencé à apprécier et à applaudir au moment du rappel. Va, comprendre Charles ! Je me suis régalée d’avance en voyant une scène garnie de plein d’instruments. C’est bon signe (batterie, violoncelles, guitare sèche, guitare électrique, bass, piano…), et puis la voix d’Imany, grave, résonante, toujours juste, profonde, beaux textes… l’anglais lui va mieux. Drôle de gestuelle… mais au final une artiste géniallissima 😉

Quelques secondes de fun, cliquez !

Publicités

Commentissimi

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s