11/22/63 ou 22/11/63 ça dépend où ?

hulu-s-new-series-11-22-63-already-has-me-addicted-845477Beau pari que cette adaptation en série d’un énième Stephen King ! Esthétique réussie, intrigue un peu longue à se lancer pour les premiers épisodes mais cela me va et convient à mon rythme intellectuel actuel. Il y a des moments comme ça dans la vie où je n’ai pas envie que mes neurones soient plus bousculés que ça. Le calme cérébral est parfois bon sans être anti-productif. If you could change the past would you ?
Allez ! Me voilà entrainée dans les aventures de Jack Epping, sous les traits de James Franco. Au travers de son portail temporel situé au fond du placard du Diner du village, dont le propriétaire n’est autre que son ami Al, Chris Cooper, (qui … non je ne vous dévoilerai rien de rien), Jack fait quelques bonds en arrière en 1960. Chaque aller-retour efface le précédent. J’aime le rythme de cette série que je trouve très esthétique. Les décors de « cette année là ! » (comme dirait un chanteur abandonné) sont efficacement restitués et me donnent envie d’y faire un tour : l’ambiance a l’air si légère. Dans ces joyeuses années, Jack Epping devient Georges Amberson. J’rigole volontiers aux bévues qu’il commet (petit rappel opportun sur l’apartheid et le racisme ambiant avec un ton humoristique) : on regarde bien le tee-shirt de la photo, siouplait !maxresdefault

Au fait, que fait notre héros dans ces légères années ? J’allais oublier de vous préciser sa mission : empêcher Lee Harvey Oswald d’assassiner JFK. Du coup, Georges a quelques années devant lui… et a le temps de vivre quelques aventures…1960…1963… Questions : Jack Epping peut-il changer le cours de l’histoire ? Si oui, peut-il le faire sans avoir un revers de médaille ? 11/22/63 Trailer

J’attends la suite de 11/22/63 avec impatience… enfin une série qui sort de l’ordinaire ces temps-ci ! A suivre… Et j’attaque le pavé de Stephen King (presque 1000 pages) dès que je sors de mon Fred Vargas du moment ! (Merci Virginie)

James Franco est un peu trop sage à mon goût, pour les premiers épisodes. Investi de la mission de changer le cours de l’Histoire américaine, il est très studieux. J’avais eu le « plaisir », c’est pas le terme le mieux adapté, mais bon… de le découvrir dans 127 heures (j’ai fermé les yeux lors des scènes trop trash pour moi). Je l’ai vraiment apprécié comme Harry Osborn dans Spiderman. Je lui trouve des faux airs de Robert Downey Junior : j’aime ces acteurs qui savent passer de la déjante totale à des rôles plus lisses. On se demande pourquoi ? Une autre série à découvrir sur 683.fr

Publicités

Commentissimi

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s