Sophro et vieilles dentelles

Non non, je ne vous ai pas oublié. Mon rendez-vous du mardi sera honoré aujourd’hui. Voici ce que j’ai envie de partager.

Quel bel après-midi j’ai passé là en compagnie de quelques dames et d’un monsieur (très discret). Arrivée, je vous épargnerai les pérégrinations de ma curiosité, à une séance de sophrologie dont les intéressés font partie d’un fort sympathique club senior… me voici guidée par « la voix » qui nous accompagnera tout au long de cette relaxation. Douce, calme et posée (ça vaut mieux pour de la sophro), je n’ai aucun mal à me laisser aller (moi pour qui le lâcher-prise est un exercice oh ! combien exigeant). Ne me demandez pas combien de temps nous sommes restés en détente, je n’en ai aucune idée. A se voir suggérer la sensation de voyager au gré de notre corps, il est aisé de se laisser aller et de se concentrer uniquement sur ce qui est demandé. Nous commençons par le haut de la tête et la balade se déroulera ainsi tranquillement en nous demandant de rester concentrés sur notre respiration. La séance se déroule doucement, comme si le temps était suspendu, comme si nous, nos sensations et nos corps étaient hors de l’espace temporel. Nous revenons à la réalité avec précaution, toujours guidés par « notre voix ».

Puis nous sommes allés à l’étage de la médiathèque où une salle nous était réservée. J’ai passé un moment hors du temps délicieux et précieux autour d’une table sur laquelle étaient posés quelques ouvrages sur la mémoire de l’eau, les fleurs de Bach… nous avons échangé sur la pensée positive, les huiles essentielles, l’égrégore (dont je découvrais la signification et sur laquelle je vais me pencher), quelques auteurs dont j’ai noté les noms et sur lesquels je me pencherai sans doute.

Il ne m’a manqué qu’une tasse de porcelaine (pourquoi pas The old country roses), un fauteuil (pourquoi pas un rocking-chair), des petits biscuits (pourquoi pas des muffins et des scones) pour que je ne me crois chez Miss Marple et ses voisines. Je remercie Nicole (qui ne lira sans doute jamais ce papier) pour ce moment que j’ai tant apprécié et qui n’a pas hésité à m’inviter.

Chaque jour, chaque semaine, chaque mois, chacun, chacune à son rythme nous devrions nous offrir des moments tels que celui-ci. Essoufflé(e)s que nous sommes de toujours aller plus vite afin d’attraper je ne sais quoi, ces instants nous recentrent vers l’essentiel et nous offre une bouffée d’air frais qui nous aide à reprendre notre course… un peu moins vite… j’espère.

Je vous souhaite une lente semaine et vous dis « à mardi ! »

Publicités

Commentissimi

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s