Rencontre du XXIème siècle

Par un matin ensoleillé… une rencontre imprévue, imprévisible. Dans un cadre qui m’est ordinaire, me voici à accompagner un homme qui fait régulièrement le 115 (comprenne qui peut, et pour les autres renseignez-vous) à un service social afin de l’aider dans ses démarches. Nous n’avons que quelques mètres à partager côte à cote jusqu’au lieu à atteindre.

Par ce matin ensoleillé, j’apprends qu’il va quotidiennement à la Croix Rouge pour « sa survie », Voilà presque deux ans, qu’il est en France et depuis quelques mois seulement, il est en situation régulière. Ah ! Me voilà soulagée ! Me voilà rassurée, moi qui tous les soirs, rentre tranquillement chez moi où je retrouve mon confort et mes petites habitudes.

Par ce matin ensoleillé, je tourne la tête vers lui. Et là je vois cet homme de profil (dont je ne me souviens même plus du visage), je ne vois que ce profil de silhouette qui se détache du paysage, et ce qui me frappe c’est ce sac à dos porté dignement. Je lui demande s’il s’y trouve toutes ses affaires. La réponse est comme une évidence… (Quelle question stupide de petite fille riche qui n’arrive pas à faire entrer toutes ses affaires dans son « très grand m2 » !). A quoi m’attendais-je comme réponse : « Non ! Non ! J’ai laissé mon canapé-méridienne, mon home cinéma et mes costumes de marque chez des amis qui ont un petit 2 pièces sur les Champs Elysées ! ». Bien sûr qu’il porte toutes ses affaires sur son dos !!! Je m’attendais à quoi en posant cette question ? Bon ! Rien d’exceptionnel puisque des hommes avec cette histoire de vie comme la sienne ou presque, j’en rencontre plusieurs fois par mois. Mais là c’est cette dignité qui m’a interpellée, cette allure altière, ce sourire, ce Français impeccable où perçait à peine un léger accent. Je l’ai laissé là après lui avoir inscrit une adresse sur un bout de papier et en lui indiquant le chemin à suivre pour arriver au service social.

Par cette matinée qui démarrait comme bon nombre d’autres sur les chapeaux de roues (à qui connaît la signification de cette expression : merci de partager), un moment comme celui-ci m’a permis de faire une pause temporelle, et de revenir à la réalité, la vraie. Je me suis dis que la France est un beau pays où l’on peut circuler et vivre en paix et que je suis heureuse d’y être. Et puis, je me suis dis aussi, qu’il est indigne pour tous (autant pour nous que pour ceux que nous accueillons) de ne pas respecter la dignité humaine en accueillant comme nous le faisons actuellement. Par cette matinée…heureusement que le soleil était là !

 

Publicités

Commentissimi

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s