Violences, violences

Il faut sans cesse et partout rappeler qu’un homme amoureux – un homme tout court – ne devrait jamais avoir à demander pardon pour des coups.
Ni des insultes.
L’amour frappe à la porte, pas sur la gueule. 

Marie Darrieussecq
écrivaine

Publicités

One Reply to “Violences, violences”

Commentissimi

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s