Black Friday, Cyber Monday, Blue Monday et manipulation

Après le Black Friday créé pour nous faire dépenser plus que nous ne le voulions en une journée, le Cyber Monday a suivi afin que nous nous étourdissions en cyber achats. Blue Monday était hier parmi nous. Déjà que le lundi étant ce qu’il est, il a la malchance d’être le 1er jour de la semaine de travail pour bon nombre d’entre nous… alors Blue Monday, vous pensez bien que c’est pas facile à assumer…

Trois concepts, différents certes, mais trois concepts ayant un même objectif : nous faire dépenser un max d’oseille en un minimum de temps. Nous vider les poches quand bien même nous n’en n’avions pas l’idée. Nous vider les neurones par la même occasion. Nous faire croire que nous allons faire les meilleures affaires commerciales du moment et nous convaincre que nous sommes déprimés pour que nous dépensions plus pour compenser notre mal-être.

Que vont-« ils » encore pouvoir bien nous inventer pour que la pression soit maintenue et s’assurer de notre frénésie à consommer ?

A l’ère où la technologie pourrait être notre meilleure amie et nous aider à vivre dans un meilleur respect de nous-mêmes, nous sommes de plus en plus conditionnés, esclaves des messages qu’on nous envoie en masse et avec des massues afin qu’ils rentrent mieux dans nos têtes de linottes. A l’heure où internet et la haute technologie pourraient nous rendre plus autonomes, plus curieux, plus « tout », nous sommes matraqués de fakes news, notre libre-arbitre en prend un coup chaque jour. Nous allons jour après jour vers un conditionnement qui veille à nous infantiliser. Au siècle où nous avons les capacités de remédier à bien des maux, à accéder à la connaissance et la culture, à communiquer avec l’autre bout du monde sans presque bouger de notre canapé, nous choisissons de glisser vers la facilité, nous consommons à corps et à cris plus qu’il ne faut. Nous nous jetons sur l’information et la désinformation que nous ingurgitons tels des affamés. Nous nous lançons dans des combats médiatisés, nous dénonçons, donnons notre avis sur tout, nous nous enflammons pour toutes les causes, nous communiquons à chaque instant sur les réseaux sociaux. Tout est mis sur la même longueur d’onde, nous ne vérifions aucune infos et prenons tout pour argent comptant. Nous restons en contact car notre pire ennemie est la solitude. Nous nous étourdissons à force de vouloir y croire. Nous courrons après « un je ne sais quoi » auquel nous ne croyons pas vraiment. 

Hep là ! On se calme, on se pose, on relit ses bonnes résolutions, on les écrit si on n’a pas pris le temps de le faire, et si on n’a rien à écrire, ou qu’on ne le veut pas… on se dit que nous ne pourrons rien changer au monde qui tourne trop vite, mais que nous pouvons bien nous accorder une pause et que le rythme auquel nous avançons : c’est à nous d’en décider la vitesse.

So today is another day and today is tuesday !

Et comme dit la série culte des 2 têtes et des 4 mains de 683.fr :

 » Truth is out there «  A chacun de trouver la sienne.

Sur ce, beautiful tuesday !

Publicités

Commentissimi

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s