« Vider son sac »

En décembre, je participais à une exposition collective pour la deuxième année dans ma ville. La condition était que je propose des éléments différents de l’an passé, où j’avais proposé linogravure et encre de Chine, notamment. Je vous laisse découvrir mon choix très conceptuel pour ma seconde participation…

Lorsqu’une femme retourne son sac à main, à la recherche de son porte-feuille, de ses clés, de son sèche-cheveux, de son téléphone… qu’elle n’a pas pu repérer au toucher, gênée qu’elle était par la tronçonneuse ou la machine à café qu’elle emporte toujours avec elle (on ne sait jamais, des fois qu’un arbre s’abattrait en travers de sa route, puis que la tronçonneuse tombe en panne et qu’il faille attendre un moment les secours… avec un petit café), peut-on dire qu’elle « vide son sac » ?

Désolée pour l’introduction un brin misogyne… Soyons plus sérieux. Deux possibilités à l’origine de cette expression. Si son apparition se situe au XVIIe siècle, deux principales idées s’affrontent sur son origine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On nous dit que cette expression vient d’un terme de tribunal. Alors que nos documents actuels sont des papiers rangés à plat dans des chemises et classeurs que l’avocat peut à peu près aisément transporter avec lui, il fut un temps où les documents officiels étaient conservés sous forme de rouleaux. L’avocat, pour transporter tout ce dont il avait besoin pour plaider, n’avait alors d’autre moyen que de mettre ces rouleaux dans un sac. Et, devant les juges et jurés, il « vidait son sac » au fur et à mesure de ses besoins, avec toute la hargne qui doit habiter l’homme de loi qui veut « défendre becs et ongles » son client.

On apprend également qu’elle signifiait « déféquer » : le sac représentant alors le ventre ou l’estomac. On retrouve la notion de soulagement procuré une fois qu’on a vidé son sac, ou d’extirpation hors de soi d’abord de produits de la digestion, puis de paroles, ce qui pourrait parfaitement expliquer l’évolution de son sens.

Dans le cadre de l’exposition, j’ai voulu voir et montrer le contenu des sacs (et des poches) de certains de nos élus, mais aussi de collègues. Le sac et son contenu peuvent correspondre à la personnalité, au style de vie… de son possesseur.

 

 

Publicités

Commentissimi

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s